Roland DG annonce le lancement de la fraiseuse 3D automatisée MDX-50

Roland DG Corporation, un des plus importants constructeurs mondiaux d'outils de production numérique, et notamment de fraiseuses 3D, imprimantes 3D et machines de gravure, a annoncé ce jour le lancement de la fraiseuse 3D MODELA MDX-50.

Depuis le lancement de la première fraiseuse de bureau au monde en 1986, Roland DG a concentré ses efforts sur la production de fraiseuses 3D compactes, faciles à utiliser et abordables. La série MDX a connu un vif succès auprès des ingénieurs, designers et éducateurs en raison de sa capacité à produire rapidement et facilement des prototypes, pièces, gabarits et modèles très précis à partir d'un large éventail de résines et bois tels que ABS, POM, nylon, plastique, cire de modélisation, bois synthétique, bois dur et autres.

Une valeur optimale

La MDX-50 qui vient d'être dévoilée offre un certain nombre d'améliorations très intéressantes par rapport à la fraiseuse MDX-40A. Proposée en système complet, elle inclut de série un logiciel CAM modernisé et facile à utiliser, un espace de travail plus grand et un changeur d'outil automatique (ATC), de même qu'une avance améliorée garantissant une vitesse de fraisage plus élevée. Yoshihiro Yazawa, directeur général 3D Markets, Easy Shape Business Development HQ chez Roland DG, déclare : « la MDX-50 tire parti des capacités et de la fonctionnalité de la MDX-40A dont le succès ne s'est jamais démenti. La MDX-50 offre une valeur optimale en termes de rapport prix/performances, de polyvalence, d'automatisation et de facilité d'utilisation aux concepteurs de produits dans l'industrie manufacturière. C’est également un outil formidable pour l’éducation. »

La MDX-50 augmente la capacité de fraisage grâce à une vitesse d'avance le long des axes YXZ plus élevée, ce qui se traduit par une nette augmentation de la productivité. La zone d'usinage a également été augmentée de 60 % pour pouvoir traiter des modèles plus grands ou fraiser simultanément des objets multiples. Le flux de travail automatisé constitue un autre bénéfice clé de la MDX-50. Grâce à l'ATC intégré, l'opérateur ne doit plus changer d'outil ni reparamétrer les types d'outils en cours de production. L'axe rotatif proposé en option permet de faire pivoter les matériaux à 360 degrés pour fraiser des objets cylindriques et ainsi automatiser la fabrication d'articles à deux, quatre ou plusieurs côtés. Grâce à l'ATC et aux axes rotatifs, l'utilisateur peut lancer l'usinage en toute confiance et laisser la machine fonctionner sans surveillance.

Une machine idéale pour les étudiants, ingénieurs, amateurs et professionnels

Conçue pour répondre à la tendance croissante de la fabrication numérique, la MDX-50 se montre à la fois intuitive et sûre, ce qui fait d'elle une machine idéale pour les étudiants, ingénieurs, amateurs et professionnels. Le pupitre de commande intégré permet de régler au vol la vitesse de fraisage et d'axe, de montrer la charge sur l'axe et d'afficher la durée de fraisage restante. Pour gérer au mieux son flux de travail, l'opérateur peut également surveiller le statut de la machine avec le « VPanel » qui envoie une notification par courriel lorsque le travail est terminé ou une intervention nécessaire. Le « VPanel » enregistre également la durée de fonctionnement et les intervalles de remplacement. Le logiciel CAM « SRP Player » fourni sur la série MODELA permet de configurer facilement les tâches en cinq étapes intuitives pour rendre la production simple même pour des utilisateurs novices. Le carénage protège l'utilisateur des pièces mobiles et évite la projection de déchets. Un bac intégré collecte la poussière et les débris.

M. Yazawa ajoute : « les départements R&D doivent de plus en plus souvent répondre aux exigences des clients qui souhaitent réduire le délai de fabrication de prototypes et la durée de la phase de design. Avec l'avènement des imprimantes 3D, les designers se sont aperçus que, tandis qu'ils sont en mesure de produire des objets 3D à partir de données 3D, ils ont souvent besoin d'une fraiseuse 3D afin d'obtenir des résultats de précision dans des matériaux semblables au produit fini, afin de contrôler l'aspect et le toucher de l'objet et de vérifier son fonctionnement et son adéquation. C'est pour offrir au plus grand nombre la possibilité de créer et d’innover que Roland DG va continuer à dévoiler des solutions de production prenant en charge tous les moyens de fabrication ».